Habiter et
mieux vivre ensemble
Habitat

Rapport d’activités 2016 de la CARENE – Saint-Nazaire Agglomération


3ÈME PROGRAMME LOCAL DE L’HABITAT

Approuvé le 29 mars 2016, le nouveau programme de l’habitat 2016-2021 entend répondre à la multiplicité des besoins en logement des habitants de la CARENE et, pour ce faire, élargit la palette des outils d’accompagnement des ménages dans leur parcours et leur projet de logement qu’ils soient locataires, propriétaires ou copropriétaires.

Ce nouveau PLH fixe des objectifs équivalents au précédent en nombre de logements avec cependant 2 inflexions notables, à savoir d’une part une modération du rythme de constructions, souhaitée par plusieurs communes, et en parallèle une production plus marquée en faveur de l’habitat individuel en cœur d’agglomération.

La question du parc ancien est fortement mise en avant dans ce PLH avec une attention particulière donnée au parc immobilier issu de la période de Reconstruction : à la fois en centre-ville avec l’amplification du plan d’action en faveur des copropriétés et, dans les faubourgs marqués par la présence du parc le plus ancien de Silène qui va faire l’objet d’un ambitieux programme de requalification sur 10 ans. A noter qu’une partie importante de ce parc est située en quartier prioritaire de la ville.

Patrimoine ancien du parc Silène
Patrimoine ancien du parc Silène

L’évolution des dispositifs d’aide à l’amélioration de l’habitat se traduit par le renforcement et la diversification des partenariats qui vont permettre d’identifier le label « Écorénove-Carène » (voir plus bas le paragraphe consacré) comme guichet unique territorial de la rénovation de l’habitat (thermique, adaptation à la perte d’autonomie, traitement de la précarité énergétique et de l’indignité, locatif abordable…).

La mixité sociale est un objectif qui se traduit par la réalisation d’une offre diversifiée en tout point de l’agglomération, y compris dans les quartiers prioritaires pour la ville, permettant une cohabitation des anciens et des jeunes, des locataires et des propriétaires, des plus aisés et des plus modestes. Les publics les plus précaires devant eux aussi trouver des solutions à leurs difficultés de logement.

Avenue de la République
Avenue de la République

Enfin le PLH se veut opérationnel, avec un outil au service de l’accompagnement des particuliers dans leurs parcours résidentiels, leurs projets de travaux ou de construction avec la maison de l’habitant, vitrine d’une action qui fédère des partenaires au service du public. Sans oublier le partenariat essentiel avec Silène et Sonadev territoire public, opérateurs majeurs de la politique de l’habitat.


ECORENOVE CARENE VERTICAL
ÉCORÉNOVE-CARENE :
LA CARENE SE DOTE D’UNE PLATEFORME TERRITORIALE DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Elargissant à de nouveaux publics les services proposés au sein d’Écorénove-CARENE, cette plateforme expérimente pendant 3 ans, partenariats et dispositifs nouveaux. Certains pourront être repris au niveau régional et pourquoi pas national.

En Pays de la Loire, 4 plateformes territoriales de la rénovation énergétique servent de test à un déploiement régional à l’issue des 3 ans d’expérimentation. Pour la CARENE, elle s’insère dans le dispositif « Écorénove-CARENE » en proposant à tout public un accompagnement technique aux particuliers par un thermicien. Cet accompagnement comprend également des animations et dispositifs dont un portail de mise en relation des professionnels et des particuliers porteurs d’un projet de travaux après conseils fournis par Écorénove. Les représentants du bâtiment (Fédération Française du Bâtiment et Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) ont été associés à la mise en place de cet outil.

En parallèle, l’activité régulière d’amélioration de l’habitat des ménages les plus modestes s’est poursuivie avec 1629 personnes accueillies aboutissant à la rénovation de 470 logements. Résultats en phase avec les objectifs réalisables au regard des moyens alloués suite à la nouvelle convention de programme d’intérêt général signée avec l’Anah pour 2015-2018.

Avec 41 logements locatifs conventionnés en 2016, qui complètent utilement la création de logements locatifs sociaux publics, le dispositif « Locarene » adopté par le conseil communautaire fin 2015 montre son intérêt auprès des propriétaires bailleurs qui trouvent ici une opportunité de valoriser leurs biens tout en pratiquant des loyers modérés.

L’ensemble de ces activités en faveur du parc privé ancien a permis de mobiliser 2,1 millions d’euros de subventions émanant de partenaires (Etat, Anah, Région, Département, Sacicap Anjou-Gambetta, Caisses de retraites, Parcours Confiance..), et de générer 5,4 millions d’euros de travaux réalisés par l’artisanat local.


Rue Jean Jaurès
Rue Jean Jaurès

DÉPLOIEMENT DES ACTIONS EN FAVEUR DES COPROPRIÉTÉS DU CENTRE-VILLE

20 copropriétés privées du centre-ville sont candidates pour bénéficier d’un accompagnement technique et financier de la phase projet à la réalisation des travaux de rénovation.

L’année 2016 a été marquée par le lancement d’un appel à projet visant la rénovation des copropriétés du centre-ville de Saint-Nazaire, issues de la période de reconstruction. 20 des 33 copropriétés candidates ont été retenues pour faire l’objet d’un accompagnement technique personnalisé pour réaliser leur projet de travaux.

Le programme opérationnel de prévention et d’accompagnement des copropriétés s’est poursuivi avec l’accompagnement de 2 cours communes et la tenue de 17 ateliers collectifs ou à la carte qui ont réuni 194 personnes.

Les enjeux de la rénovation thermique du patrimoine de la reconstruction ont fait l’objet en 2016 d’une attention particulière avec la réalisation de thermographies des façades de 22 immeubles en copropriétés pour lesquelles un suivi et des préconisations pourront être envisagées.

S’agissant des façades en centre-ville (coloration et/ou enduit), 12 ont fait l’objet d’une intervention (dont 3 commerces) suivant les préconisations de la charte approuvée en 2014.

Enfin, dans le cadre de la concession immobilière visant la mise sur le marché d’immeubles rénovés, les premiers travaux ont été engagés pour l’immeuble démonstrateur, « Le Guérandais ». Un deuxième a fait l’objet d’une acquisition (Passage Lebon).


Ker Tilia_Silene_2016-11-17 (15)

ACCÈS AU LOGEMENT LOCATIF SOCIAL:
UNE CONFÉRENCE INTERCOMMUNALE CHARGÉE DE PILOTER LES OBJECTIFS D’ATTRIBUTION ET DE RÉPARTITION DES LOGEMENTS

La satisfaction équitable de la demande, la mixité sociale et la réduction des inégalités spatiales sont au nombre des enjeux que devra appréhender la Conférence Intercommunale.

En application des décrets de la loi ALUR relatifs à l’accès au logement locatif social et à la mixité territoriale de son occupation, il a été mis en place une Conférence Intercommunale du logement chargée de piloter les objectifs afférents.

Ceux-ci ont été développés dans un document cadre d’objectifs qui visent la satisfaction des demandes émanant des publics prioritaires ou spécifiques et la réduction des inégalités spatiales pour un meilleur équilibre territorial entre quartiers et entre communes.

À ces objectifs doivent être associées les politiques d’accompagnement social menées et à mener sur l’ensemble du territoire intercommunal. Il s’agit également de diminuer les concentrations géographiques de fragilités sociales au sein du parc locatif social, d’harmoniser les modalités d’information, d’accueil et d’attribution des logements au bénéfice des demandeurs, permettant de tendre vers une égalité de traitement en tout point du territoire.

PLEIADE_BERTHEBAUD_∏JMR_20170526-06

Et des activités qui se poursuivent…

Le dispositif d’aide à l’Accession sociale à la propriété poursuit sa lente progression avec 84 projets d’accession aidés, répartis entre 41 dans le neuf et 43 dans l’ancien dont 11 en « vente HLM ». En parallèle, 42 lots ont été vendus par notre aménageur à des coûts abordables à des accédants à la propriété dans les ZAC d’habitat communautaire.

Enfin, au titre du logement locatif social, l’année 2016 aura été marquée par un nombre de logements agréés et admis au financement proche des objectifs du PLH, à savoir 332. Le nombre de logements livrés -192-, certes plus faible, est cependant à mettre en rapport des 795 logements livrés toutes catégories confondues.

 

adminac2015