Actions et solutions d’avenir pour un territoire durable Développement durable

Rapport d’activités 2016 de la CARENE – Saint-Nazaire Agglomération


LA BIENNALE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

La première édition du « Temps des solutions » s’est tenue le 18 octobre. Public, partenaires et politiques ont soutenu l’ambition d’écrire ensemble les défis à relever dans le futur Plan Climat Air-Énergie du territoire.

Au programme, séances de travail concerté pour les politiques et les acteurs du territoire (associations, agents des collectivités, entreprises) organisées autour de trois axes prioritaires : comment traduire les enjeux climat, air et énergie dans l’aménagement, quelles actions de sensibilisation mener et quels leviers actionner pour réduire la facture énergie des entreprises. Pas de concertation sans le public qui a trouvé sa place lors de la soirée grand public. Une piste pour une première sensibilisation à retenir, au vu de la fréquentation de ce temps plus convivial animé par une troupe de théâtre.

Temps_solutions_2016

« L’appel à solutions » : nul doute qu’à plusieurs, on est plus efficient

Lancé au terme de la biennale, l’appel a invité le public à proposer des solutions contribuant à la transition écologique. Le dépôt des candidatures échu au 31 janvier 2017 a recueilli pas moins de onze projets. Les quatre dossiers retenus par le jury bénéficieront de la dotation globale de 12 000 Euros (3 000 Euros par projet) allouée par la CARENE pour la mise en œuvre des projets.

En chiffres

CHIFFRES1-BIEN


SEDD_FB_1200x630px

DÉVELOPPEMENT DURABLE :
PLACE À UNE PLUS GRANDE SENSIBILISATION

Réduire la facture a de quoi séduire le public, venu assez nombreux entre le 30 mai et le 5 juin. Au programme : ateliers pratiques et démonstrations pour apprendre à préserver et économiser les ressources.

Ateliers cuisine, maison exemplaire, gestion des déchets… Des recettes faites pour apprendre à diminuer le gaspillage alimentaire, baisser sa consommation énergétique, limiter sa production de déchets… et donc à réduire ses factures. Les partenaires, communes et associations, toujours plus impliqués dans la programmation, réservent encore des surprises pour la prochaine édition, recentrées sur l’attractivité étudiée des animations 2016.


L’OUVRAGE PUBLIC À L’ÉPREUVE DE LA RÉNOVATION EXEMPLAIRE

Au tour du l’école Jules Ferry de Saint-André-des-Eaux de subir son « ravalement de façade » après les 25 projets accompagnés par la CARENE depuis 2013.

Plus qu’un ravalement, c’est un chantier titanesque qui s’est ouvert en 2016. Réfection de la toiture, isolation extérieure de la façade, rénovation intérieure, remplacement des fermetures menuiserie et des appareils d’éclairages… Pour aboutir à une satisfaction complète des usagers sur le tout nouveau niveau de confort thermique dans les locaux. Une réussite au coût de 530 K€ qui va considérablement baisser le coût d’exploitation et de maintenance de l’établissement.


LA CARENE REJOINT LE PROJET SMILE, SMART IDEAS TO LINK ENERGY

Parc éolien offshore, énergie solaire, recherche sur les microalgues… La filière des énergies renouvelables est en plein développement sur le territoire de la CARENE. Le déploiement des réseaux électriques intelligents, « smart grids », accompagnera la pénétration progressive des énergies renouvelables dans les cycles de production et de consommation.

Ce sont à la fois les forces et les faiblesses du territoire économique de la CARENE qui justifient son alliance avec les régions Bretagne et Pays-de-la-Loire au sein du projet SMILE. Le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique et la Vendée sont associés aux opérateurs de distribution et de transport d’énergie Enedis et RTE pour déployer à grande échelle les réseaux électriques intelligents. Les Smart Grids permettront de concilier l’intermittence de la production des énergies renouvelables avec les besoins du tissu industriel de la CARENE grâce à la gestion des flux en temps réel.

24 % d’énergies renouvelables dans la consommation d’ici 2030

C’est l’ambitieux objectif fixé en 2016 par la stratégie de développement des filières énergies renouvelables (solaire photovoltaïque et thermique, bois énergie, biogaz de méthanisation et géothermie) et de récupération (chaleur et électricité fatales d’origine industrielle). Le panneau solaire photovoltaïque tient le palmarès de la production d’électricité avec le déploiement des installations sur les friches industrielles et les toitures grand format du territoire. Saint-Nazaire prévoit l’implantation de 10 nouvelles toitures solaires sur son patrimoine bâti. À Besné, la toiture de la salle de la Fontaine a été rénovée avec 600 m² de panneaux solaires qui seront raccordés au réseau Enedis en juin 2017.

Saint-Joachim teste une nouvelle solution : l’aéro-voltaïque qui combine production électrique et production de chaleur. Le solaire thermique, la géothermie et le bois-énergie restent des solutions à exploiter pour la production de chauffage et d’eau chaude, sachant que la CARENE dispose de ressources disponibles en bois bocager.

Le granulé ou le bois déchiqueté devraient prochainement remplacer le fioul ou le gaz utilisés dans les chaufferies de la ville de Saint-Nazaire. A Donges par exemple, les solutions de mutualisation entre équipements producteurs d’énergie et équipements consommateurs sont en cours d’étude pour l’alimentation en chaleur des bâtiments municipaux tels le complexe sportif, l’EHPAD et la piscine de Donges.

Le biogaz s’invite à la table des solutions hybrides. Ce gaz combustible sert à la production de chaleur, d’électricité et de biocarburants. Il sera produit dans une unité territoriale de méthanisation reliée au réseau GRDF. Son installation est en projet sur la commune de Montoir-de-Bretagne.

adminac2015